Matières Organiques Très Expressives vise à démocratiser le compostage partagé en milieu urbain. L’îlot est conçu pour faire paysage. Modulable et transparent, il exhibe fièrement cette matière précieuse pour déchoir la notion de déchet. Sa conception découle d’une étude d’usage. Fabriqué en Lorraine, l’îlot incarne le cycle du végétal, de sa croissance à sa décomposition.

Avant l’atterrissage d’un îlot, il faut constituer la communauté. Des ateliers de sensibilisation proposent de développer un imaginaire réjouissant : apprivoiser les intra-terrestres, observer l’activité bactérienne par caméra thermique, écouter la symphonie du compost, cuisiner sa poubelle, jardiner sans jardin… MOTE repose sur la réappropriation du traitement des déchets organiques par les usagers comme un substrat de lien social.

Composition de l’îlot
• 1 bac d’Apport : les usagers y déposent leurs matières organiques.
• 1 bac du Structurant : stockage de matières brunes (feuilles mortes, broyât etc.) essentielles à l’équilibre azote /carbone, 1/3 de seau à chaque apport.
• 1 bac de Maturation : lorsque le bac d’apport est plein, le compost est transvasé dans un bac plus grand pour se transformer en engrais au bout d’un an.
• 4 bac de Plantation : ils rappellent le but du compostage. L’îlot incarne alors le cycle entier du végétal, de sa décomposition à sa croissance et ainsi de suite.
• 1 Armoire à outil : stockage des outils de transvasement et de récolte sur place. Le tableau permet aux usagers de communiquer au-delà de la mailing-list.
• 4 Caillebotis : ils assurent un accès sec jusqu’à l’îlot.

 

Atelier Dessin des ingrédients
Les usagers sont invités à dessiner les éléments organiques bienvenus dans le composteur. Les croquis sont sérigraphiés sur des torchons pour rappeller de manière pérenne l’information dans la cuisine, là où sont générés les déchets.

Atelier Personnalisation des bio-seaux 
Le bio-seau est le contenant qui va accueillir les déchets compostables dans le foyer. Un kit est distribué à chacun. Les motifs prédécoupés des ingrédients rappellent l’importance de la fragmentation pour une décomposition saine et rapide.

Atelier Cuisine ta poubelle
Composter c’est bien, manger c’est mieux. Le design culinaire est convoqué pour sensibiliser au gâchis alimentaire. Tarte en spirale d’épluchures, pesto de fanes etc.

Atelier Les intra-terrestres
Véritables ouvriers du compost, les insectes et les bactéries sont les héros d’un apéro autour d’une performance sonore assurée par l’artiste ◊x du collectif RAS, accompagnée d’une vidéo thermique du compost.

Baptême de l’îlot
Rituel indispensable au démarrage d’un site. Chaque foyer vide pour la première fois son seau dans le bac d’apport. C’est l’occasion de rappeler les bons gestes. Cette cérémonie est suivie de la signature des chartes des référents et des usagers.

Récolte
Après un an, le compost s’est transformé en engrais. La communauté fête la fin du cycle. Chacun prend ce dont il a besoin pour nourrir ses jardinières. Une partie amende les bacs de plantation de l’îlot. Le restant est épandu dans les espaces verts du quartier.

Transvasements
Le bac d’apport se remplit tout les trois mois. La communauté se réunit pour déplacer son contenu dans le bac de maturation afin de permettre au compost de mûrir et laisser la place libre pour de nouveaux apports. Les efforts sont récompensés par un café-compost, chacun apporte de quoi goûter.